AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 SSK - so crazy for you ♪♫

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Invité
avatar
MessageSujet: SSK - so crazy for you ♪♫   Mer 1 Nov - 11:27


Shin Soo Kyung
You live very deeply in me






Identy


nom :

shin, nom d'origine coréenne. son père vient du pays du matin calme.

prénom :

soo kyung, là encore,
ses prénoms sont typiquement coréens. ce sont ceux de son grand père et arrière grand père combiné. ah les traditions...

date de naissance & ville :

14 décembre - sapporo

origine :

coréano-japonais

nationalité :

japonais de naissance

orientation sexuelle :

Hétérosexuel... paraît-il. Lui-même en est persuadé.

situation familiale :

Marié depuis quelques années maintenant. Il espère devenir père dans peu de temps.

situation financière :

aisé, il n'a pas à se plaindre.

statut social :

il est entraîneur professionnel de l'équipe nationale de football américain. oui oui, je vous assure. et il est aussi le propriétaire du plus grand complexe sportif de la ville.





Groupe





CARACTERE - Soo Kyung est quelqu'un de chaleureux. Il se montre rarement froid d'un premier abord, bien au contraire. Il paraît extrêmement sociable et a un certain charisme d'ailleurs. Il est aussi très encourageant. Ca vient certainement de son boulot, en tant qu'entraîneur il se doit d'avoir cette qualité. Sans quoi, il estime que son équipe ne pourrait pas trouver la motivation nécessaire pour se donner à fond. Il est aussi très dynamique. Rester en place pour lui, c'est impossible. Tout bonnement impossible. Il faut toujours qu'il bouge, se dépense, se démène même. Il est aussi particulièrement consciencieux. C'est un véritable acharné du travail et il essaie toujours de faire les choses au mieux et avec attention. L'erreur est possible, mais l'échec, il ne le supporte pas. C'est pourquoi il prend tant de soin dans ce qu'il entreprend. Il est d'ailleurs aussi très attentionné envers les personnes à qui il tient.

ANECDOTES - Il est nul au pieu. En tout cas sa femme n'a pas l'air d'en être très satisfaite. Mais elle supporte parce qu'elle l'aime.
♦️ Il a récemment cru ressentir une attirance physique pour un de ses joueur et ça le perturbe. De un parce que lui même est marié. De deux parce que... c'est un GARCON. ♠️ Quand l'équipe qu'il entraîne gagne un match, il a tendance à verser sa petite larme, discrètement. ♥️ Il n'aime pas porter de chemise. Être sur son 31. Les cravates ont tendance à l'étouffer et il se sent mal à l'aise. ♣️ Son équipe l'appelle "boss". Et il adore ça.


Bill Pazuzu


BONJOUR TOUT LE MONDE  :inlove: Moi c'est Bill Pazuzu héhé :zizi: . J'ai 25 ans pour le moment et je vis en île de france. Je suis maîtresse en maternelle  :omg1: et... je fais du RP depuis... trop longtemps. J'arrive plus à m'en souvenir. Enfin bref. Que dire de plus ? Ah oui. JE VOUS AIME DEJA  :luv:







Code:
<a href="http://tokyo-fever.forumactif.com/t394-ssk-so-crazy-for-you#3635" class="ppr">song jae rim</a> ► shin soo kyung
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageSujet: Re: SSK - so crazy for you ♪♫   Mer 1 Nov - 11:28


Shin Soo Kyung
each day of my life was leading to you




« … voulez vous prendre pour épouse Yoshida Noko ici présente ? » demanda le prêtre. Et il n'eût aucune hésitation. Il acquiesça et confirma d'un « Oui. » Ils s'étaient connus au lycée et longtemps ils s'étaient côtoyés et tournés autour jusqu'à finir en couple juste avant la remise des diplômes. Et aujourd'hui qu'ils avaient entamé leur carrière respective, ils pouvaient se marier et commencer leur vie ensemble, main dans la main. C'était beau. Romantique. La demande s'était faite sur une plage, au couché de soleil. Ca avait paru naturel à Soo Kyung de la demander en mariage après deux ans de relation. Et aujourd'hui, ils étaient devant l'autel et se passaient la bague au doigt. Ils échangèrent un baiser chaste face à leur famille respective et leurs amis communs. Puis de toute sa beauté, Noko se tourna vers les invités et les salua avec un immense sourire. Elle portait une robe courte, légèrement au-dessus du genou et une tiare toute simple et perlée. Elle était magnifique même si elle ne portait pas une robe de grand couturier. Pour Soo Kyung, c'était le costume que portait son grand frère à son mariage qu'il arborait. Il était légèrement trop grand au niveau des jambes mais c'était discret. Ils étaient resplendissant tout les deux. Et heureux. A tout juste 20 ans, ils avaient trouvé semblait-il la recette du bonheur en se trouvant l'un l'autre.

« Allez, allez, allez ! Plus soutenues les foulées. Un, deux, trois, quatre ! Un, deux, trois, quatre ! Shin Soo Kyung, tu dors ?! Tes genoux ! Plus haut ! » Les tours de terrain étaient toujours intense avec cet entraîneur. Mais c'était nécessaire d'après lui. S'ils voulaient atteindre l'excellence, il fallait repousser ses limites et tout donner. Et c'était ce que s'efforçait de faire Soo Kyung depuis sept ans maintenant. Il avait commencé le football américain au collège mais il avait attendu ses 18 ans révolus pour tenter une carrière dans le milieu. Aujourd'hui, il touchait le but du bout des doigts. Il savait que des sélections allaient avoir lieu. Et il se sentait prêt. Il pourrait passer pro. Sans aucun doute. Il recevait d'ailleurs tout le soutien de son épouse. Et sa belle-famille semblait tout aussi emballée par l'idée. Mais surtout à l'idée qu'il devienne riche. Soo Kyung ne s'entendait que très mal avec ses beaux parents. Mais il n'avait pas le choix. On ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre hm ? Il avait pu choisir sa femme, mais il n'avait pas pu choisir de qui il deviendrait le gendre. Qu'importait au fond qu'ils soient intéressés par l'argent. Ils n'en verraient pas la couleur. Voilà. L'entraînement terminé, le jeune homme se dirigea vers les vestiaires. Il se déshabilla et rît en se prenant un coup de serviette sur les fesses de la part d'un de ses coéquipiers. Il le lui rendît avec une pointe de violence, faisant couiner son camarade avant qu'ils ne se dirigent avec les autres en direction des douches. Il aimait cette ambiance. Faire partie d'une équipe et être assez en confiance et à l'aise pour même se retrouver à poil devant les autres sans pudeur. On ne pouvait pas en dire autant de tous les métiers, n'est-ce pas ? Qui d'autre aurait eu assez d'affinité avec ses collègues de bureau pour se retrouver nu devant eux sans gêne ? Mais ce que Soo Kyung préférait dans ce sport c'était l'adrénaline. Et l'effort physique. Il aimait sentir ses muscles le tirailler. Il aimait repousser ses propres limites. Parfois un peu trop. Il avait souffert de beaucoup de tendinites et d'entorse durant ces sept dernières années mais ça lui importait peu du moment qu'il pouvait continuer. Il donnait tout et plus encore. Il salua ses camarades une dernière fois en se dirigeant vers sa moto. Il devait récupérer Noko devant les locaux où elle travaillait et était déjà en retard. Il démarra et roula. Un peu vite à vrai dire. Il zigzaguait entre les voitures, pour éviter les bouchons et autres feux rouges. C'était sans compter ce feu orange, qu'il décida de dépasser. Un peu trop tard. Et la camionnette qui arrivait sur le côté. Lorsqu'il la vit se rapprocher aussi dangereusement, il se dît que c'était la fin. Mais par chance, il l'évita. Cependant, sa moto dérapa dans le virage qu'il avait effectué pour reprendre le contrôle. Il s'étala de tout son long et sa jambe se retrouva prise au piège sous le véhicule dangereusement tordue. Il hurla, la douleur étant insoutenable. On se précipita pour l'aider, on souleva la moto et on l'aida à se rapprocher du trottoir pour ne plus être sur la route où le danger était encore présent. Soo Kyung serrait les dents et il s'allongea sur le trottoir en frottant son visage. C'était horrible à quel point ça faisait mal. Horrible. Quelqu'un daigna appeler les secours. Ils vinrent et l'emmenèrent aux urgences. Après quelques examens, ils en conclurent que Soo Kyung n'avait que quelques égratignures au niveau des mains – oui, il aurait dû porter des gants. En revanche... son genou... « Fracture du ménisque et rupture ligamentaire. Il va falloir opéré. » annonça le médecin. « Hélas, il vous faut savoir que rien ne garantis que vous récupériez la totalité de vos capacités sur cette articulation. Vous êtes sportif, n'est-ce pas ? Professionnel ? » Soo Kyung daigna à peine acquiescer à cette interrogation. Il l'était, comptait l'être. Il ne le serait plus. Plus jamais.

Les dépenses qui suivirent furent mirobolantes. Les soins étaient onéreux, la rééducation fût longue. Et plus le temps passait, plus le compte en banque conjugale en pâtissait dangereusement. Ils devraient bientôt dire adieu à leur petit appartement cosy, c'était une évidence. La vie y était trop chère pour un couple de jeunes gens avec un seul salaire, celui de Noko. Et ce salaire n'avait rien de sensationnel. Le SMIC, à tout casser. Des amis à eux les invitèrent à emménager chez eux pour un temps... A Tokyo. Ils finirent par accepter malgré les réticences de Soo Kyung a profiter ainsi de l'hospitalité de leurs amis. Lorsque la rééducation fût proche de la fin, le couple se résigna donc à déménager jusqu'à la capitale japonaise et à emménager chez leurs camarades généreux. Le changement fût radicale. Ils vivaient maintenant en colocation avec un autre couple, sans intimité autre que la chambre qu'on leur sous-louait. Peut-être pourraient-ils avoir un appartement à eux lorsqu'ils auraient tout les deux un salaire. Oui, sûrement même. Pendant deux ans, ce fût la galère. Noko avait un poste fixe, oui. Dans une boîte d'édition. Mais Soo Kyung ne faisait qu'enchaîner les petits boulots. Il n'avait pas fait d'étude. Tout ce qu'il connaissait c'était le football américain et le sport de façon plus générale. Il n'était pas un intellectuel. Alors il trouvait des petits boulots de saisonnier ou travaillait en tant que serveur, ou dans la manutention pour des grandes surfaces. Sauf que sa blessure au genou était trop fraîche au début et l'obligeait à arrêter et trouver quelque chose de plus calme. Mais aucun boulot ne semblait calme et assez bien rémunéré pour pouvoir payer sa part du loyer, même aussi petit que celui exigé par ses amis. Et puis un jour, alors qu'il travaillait comme commis dans un petit restaurant, il surprît une conversation. Deux hommes de la trentaine bien pesée étaient assis à une table, pas loin de là où il passait le balais pour la nième fois de la journée. « - Oui, il part à la retraite. Il va nous falloir un remplaçant. Sauf que pour trouver un entraîneur en football américain comme ça... il faut se lever tôt.
- Et donc... qu'est-ce que vous allez faire ?
- Eh bien on va chercher. On a pas d'autre choix. Passer une annonce, aller voir parmi les membres de l'équipe s'il n'y en a pas un qui serait d'accord pour prendre le poste. Je ne sais pas.
» C'était une occasion en or. C'était comme si la vie lui souriait de nouveau. Il s'avança, et s'appuya sur son balais en fixant l'homme qui avait parlé en dernier. « Excusez moi, monsieur. Je n'ai pas pu m'empêcher d'entendre votre conversation. Vous cherchez un entraîneur ? Pour du football américain ? » Il ne pouvait s'empêcher de sourire en prononçant ces mots alors que l'idée lui plaisait énormément. « En effet, jeune homme. Pourquoi ? Vous connaissez quelqu'un qui pourrait reprendre le post ? » lui répondît le client. « En effet. Moi. » lâcha Soo Kyung en se redressant et en lui tendant la main. « J'ai fait du football américain pendant sept ans. Et j'ai failli passer pro. J'étais très près du but. Mais j'ai eu un accident et mon genou m'a lâché. Mais pour être entraîneur, je pense que ça ne pose pas de soucis. Et ça serait extrêmement intéressant et gratifiant pour moi. Je peux vous montrer mes capacités quand vous voulez. Dîtes moi où et quand et je vous montrerai ça. » Il avait fière allure alors qu'il vendait ses mérites, tout droit, l'air sûr de lui. C'était la chance de sa vie. L'homme face à lui sembla intéressé. Il lui donna l'adresse du complexe sportif ainsi qu'une date et une heure de rendez vous. Soo Kyung s'y rendît et fît évidemment forte impression en lui apportant différentes vidéos de ses vieux entraînements en équipe ainsi que des nombreux matchs dans lesquels il avait joué. Il fût engagé sur le champ, à son plus grand soulagement. A 27 ans, il devenait entraîneur.

Parfois aussi, la chance s'accompagne d'un événement néfaste. A quelques jours de son premier match amateur avec l'équipe qu'il entraînait depuis quelques mois, il reçût un appel. Il s'agissait de l'hôpital de Sapporo. Ses parents venaient d'avoir un accident de voiture. Fatal. Ils étaient tout les deux morts sur le coup. La nouvelle fût dure à encaisser. Mais malgré ça, Soo Kyung ne se démonta pas. Il continua assidûment les entraînements. Se focaliser sur le boulot pour oublier la peine. L'enterrement eût lieu à Sapporo. Soo Kyung voulût s'y rendre, Noko l'accompagner. Exceptionnellement avec le peu d'économie qu'ils avaient, ils s'étaient déplacés jusque là. Ils passèrent chez le notaire et là, la nouvelle tomba. Ils étaient riches. Extrêmement riche. Pendant un instant, Soo Kyung n'y crût pas. Pour lui, bien sûr que ses parents étaient à l'aise. Mais à ce point, jamais il ne s'en serait douté. Ils avaient été raisonnables toute leur vie malgré leur fortune. C'était admirable. Et en son fort intérieur, le jeune homme orphelin se fît la promesse d'être au moins aussi raisonnable qu'eux. En revanche, Noko n'en fît rien. Et lorsqu'ils rentrèrent elle avait déjà des milliers de projets en tête. Elle commença par refaire sa garde-robe, leur choisir un appartement vaste, bien situé et acheta un chien, pure race s'il vous plaît. Pourtant, Soo Kyung l'arrêta avant qu'elle ne dilapide tout l'héritage. Il comprenait son engouement. Mais il refusait de voir l'argent familiale partir en fumée. De son côté, il ne fît qu'un seul investissement. Il racheta le complexe sportif et décida de revoir les frais d'inscriptions à la baisse, pour que ce club soit plus accessible. Noko, de son côté, arrêta de travailler. Elle devînt femme au foyer et aimait montrer sa richesse dans ce qu'elle portait. Sûrement avait elle besoin de compenser ses autres frustrations. De quelles frustrations s'agissait-il ? Sûrement de frustration... charnelle. Car en effet, même si le couple était soudé dans les moments difficiles et que la tendresse était plus que présente, au niveau sexuel... ce n'était pas ça. Soo Kyung n'était pas un amant idéal, il fallait bien l'avouer. La volonté de faire son devoir conjugale n'était pas toujours présente. Et les rares fois où elle y était, c'était physiquement que ça capotait. Parfois, il se demandait lui même si son épouse ne devait pas trouver un amant hors mariage. Elle l'aurait mérité.

Lorsque Soo Kyung eût trente ans, il se rendît compte que peut-être, son couple n'était pas aussi idéal qu'il l'avait escompté auparavant. Et sûrement Noko méritait-elle mieux. Pourtant, cette dernière lui fît une proposition. « On pourrait essayer... d'avoir un enfant, hm ? » lui dît-elle un soir, en caressant son torse du bout des doigts. Et l'idée plût à Soo Kyung. Au fond, il avait toujours rêvé d'avoir des enfants. Être le chef de famille de toute une bande de marmot. Au moins trois. Plus si possible. Alors il accepta sans tergiverser. Et la volonté revînt. Au moins pour quelques temps. Le travail était prenant. Il adorait son boulot et y passait le plus clair de son temps. Il adorait les garçons de tout âge qu'il entraînait. C'était extrêmement plaisant. Et ses élèves le lui rendaient bien. Peut-être au fond délaissait-il un peu trop son épouse pour son équipe, notamment les plus vieux, les plus doués. Ceux qui avaient le niveau pour entrer dans l'équipe nationale qu'il se vît bientôt entraîner. Oui peut-être. Aussi, lorsqu'elle lui annonça qu'elle était enceinte, il ne vît aucune supercherie là-dedans. Aucune. Et pourtant... peut-être aurait-il dû ?



Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageSujet: Re: SSK - so crazy for you ♪♫   Mer 1 Nov - 11:38

Bienvenue sur Tokyo Fever
Hésite pas si tu as des questions :luv:

J'ai hâte d'en savoir plus ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageSujet: Re: SSK - so crazy for you ♪♫   Mer 1 Nov - 11:41

Merci beaucoup joli coeur ♥️ :hrt:
Ne t'inquiètes pas, ma fiche ne saurait tarder :geek:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageSujet: Re: SSK - so crazy for you ♪♫   Mer 1 Nov - 14:18

Moh mais je connais cette histoire ! On était ensemble sur un forum il me semble ^^ tout est parfait ^^

BIENVENUE
Sur Tokyo Fever




Et voilà mon petit, tu es maintenant validé ! Tu vas pouvoir, courir , gambader, t'amuser et faire tout ce que tu veux sur Tokyo Fever ! Mais tout d'abord, je vais te demander quelques petites choses avant d'enflammer notre beau forum! tu devras créer ta fiche de liens dans le but de te faire plein de copains ! Parce que jouer tout seul ce n'est pas drôle, tu vois ? Tu as aussi la chance de pouvoir rester connecté, viens créer ton smartphoneet ton Instagram ! Lorsque tout ça sera fait, tu seras paré à 100% pour vivre ta vie comme tu le sens !
Lorsque tu t'ennuies, tu pourras faire un petit tour dans le flood
Bienvenue sur Tokyo Fever et amuse toi bien ! c'est le plus important !






Alors on me fait te dire dans l'oreillette que nous avons un petit évent pour Halloween. Si tu souhaites participer, il te suffit d'envoyer un mp à Ryo
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageSujet: Re: SSK - so crazy for you ♪♫   Mer 1 Nov - 15:39

OOOOOOH ♥️ tu étais peut-être sur ADIS ? (A Day In Séoul)
J'en étais l'une des admins.

En tout cas merci, je m'en vais faire tout ce qu'il faut ! :wing:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: SSK - so crazy for you ♪♫   

Revenir en haut Aller en bas
 
SSK - so crazy for you ♪♫
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les Crazy Dunkers de Belgacom
» finale crazy bait 2010
» crazy bait montrevel
» CRAZY BAIT DANS LE 42
» Hello the Catch Asylum Crazy Forum

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: