AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Masuda You ✝ Save your love and buy me diamonds

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
avatar
MessageSujet: Masuda You ✝ Save your love and buy me diamonds   Jeu 13 Juil - 21:30


Masuda Yuki
une citation






Identy


nom :

masuda

prénom :

yuki

date de naissance & ville :

06 janvier 1995 - Sapporo

origines :

japonaises

nationalité :

japonaise

orientation sexuelle :

hétérosexuelle

situation familiale :

des parents qu'elle ne voit jamais, frère le plus con du monde et une soeur jumelle.

situation financière :

multimilliardaire

statut social :

idole





Pika pika





Sûre d'elle. Têtue. Capricieuse. Impulsive. Dépensière. Egoïste. Manipulatrice. Difficile d'approche. Moqueuse. Vulgaire. Joueuse. Trop franche. Ambitieuse. Battante. Sans gêne. Talentueuse. Superficielle. Sans limites.


Décris le caractère de ton personnage ici. Et donne des informations supplémentaires comme si il fume, porte des tatouages. Ce qu'il aime ou n'aime pas.


Pseudo


Tu peux te présenter ici.







Code:
<a href="url de la fiche de presentation" class="ppr">Byun Jung Ha</a> ► Masuda Yuki
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Masuda You ✝ Save your love and buy me diamonds   Jeu 13 Juil - 21:31


Groupie love
Gravity can't hold us there so take me there,
on higher grounds




Mon premier souvenir remonte à quand j'avais sept ans. C'est assez tard pour un premier souvenir il parait. Il neigeait et dans ma tête c'est donc la toute première fois de ma vie où j'ai vu la neige, les jolis flocons dont le nom était le même que le mien. Je me souviens de la fierté que j'ai ressenti à l'idée d'être aussi jolie et fragile. Je me suis dit que j'étais pure et que je fondais sur la langue, je trouvais ça poétique. Quelle conne.

Décembre 2002, 7 ans
Je passe derrière cette fille que je ne peux pas supporter. Le genre de petite peste habituée à embêter les plus faible. Je lâche imperceptiblement le bras de ma soeur et la pousse violemment. Pour être honnête, je n'ai pas fait gaffe aux escaliers. Je ne l'aurais probablement pas fait si j'avais pu évaluer le danger, mais du haut de mes presque-huit-ans, j'avais juste pensé à Jung ha sur qui je l'avais vu vomir des insultes en la frappant la semaine dernière. J'ai regardé la fille tomber, marche par marche. Je l'ai vu se briser les dents, s'ouvrir l'arcade et se casser le bras sans broncher. Et puis, j'ai vivement tourné les talons, attrapant ma soeur avec une force inouïe. Je me souviens de l'esprit clair que j'avais, je devais être ailleurs pour pouvoir dire que ce n'était pas moi. Et lorsqu'on m'a questionné, j'ai calmement répondu que j'étais à la bibliothèque à ce moment là. La bibliothécaire n'était plus très sûre  de quand nous étions arrivées mais elle savait qu'on était là toute la matinée. Alors c'est passé comme une lettre à la poste. Même pas huit ans et déjà maitresse de la manipulation, je promettais.

Février 2003, 8 ans
Moi plus tard, j'serais chanteuse et danseuse. Je lève les yeux du dessin que je griffone dans mon cahier, le professeur et les autres élèves ont tous leurs regards braqués sur moi et j'esquisse un petit sourire en coin. Ah oui ? Chante nous une chanson alors ! Je n'ai jamais vraiment chanté ou dansé de ma vie à ce moment là, l'idée venait de germer dans mon esprit sans que j'ai jamais été vraiment intéressée par ça avant. Pourtant, je me lève avec confiance, me dirige vers l'avant de la classe et chante. Une chanson que j'ai entendu à la radio, dont je suis loin de connaître les paroles, je connais juste le refrain et fredonne l'air du reste. Je ne comprends pas tout de suite pourquoi tout le monde me regarde bouche bée mais ça ne m'empêche pas de finir ma chanson, plaçant quelques petits gestes mignons par-ci par là pour esquisser un semblant de danse. Lorsque je finis enfin ma chanson, le blanc s'éternise. Alors professeur, vous pensez que je serais chanteuse ou pas ? Ma langue est déjà osée pour une enfant si jeune et petite. Je suis dans les plus petits gabarits de ma classe et le resterais jusqu'au lycée. Tout le monde se met soudainement à applaudir, certains me crie que c'était trop bien, d'autres que ma voix est magnifique. Je ne suis même pas vraiment surprise, je m'incline avec contentement et retourne m'asseoir à ma place. Je serais donc chanteuse.

Avril 2004, 9 ans
J'ai commencé. Parce que je le voulais, et quand on veut on peut. Je prends des cours de danse et de chant, et on n'arrête pas de me répéter que je suis douée, alors j'ai fini par y croire. Je croise souvent le regard de ma soeur sur moi, envieux. Ma soeur, elle voulait être chanteuse aussi avant. Avant moi même. Mais elle a pas assez de confiance, d'envie. Elle a pas cette hargne qui brûle en elle, pas comme moi. Alors elle sera secrétaire ou un autre métier pourri, et moi je serais la princesse m'inclinant sous les applaudissements et les roses. Je le mérite bien.
Les entraînements sont dur, surtout pour les enfants. J'en oublie de faire mes devoirs, mais ça n'a aucune importance parce que l'année prochaine j'intègrerais une école d'idole. L'école, c'est pour les nuls. Pour les autres y a des écoles spéciales où on apprend ce qu'on veut. Je donne tout de moi, mon temps, mon énergie, ma vivacité. I can and I will.

Juillet 2010, 15 ans
Je me souviens de ce garçon que je croisais sans cesse dans les couloirs. J'avais fini par croire qu'il me suivait. Il était beau comme le soleil, le genre qu'on aime au premier regard et devant qui on bave, on fond et on crie. D'ailleurs il n'avait pas encore fait ses débuts qu'il avait déjà des fans qui l'attendait à la sortie tous les soirs. Il devait intégrer un groupe dans l'année ou l'année d'après. Quand à moi, j'avais décidé que je ferais mes débuts cette année et comme personne n'a jamais rien pu me refuser, ça avait été décidé comme ça. De toutes façons, j'étais prête, que tout le monde disait. J'étais l'une des idoles les plus prometteuses jamais vues et personne n'était prêt à laisser passer ça. Quitte à m'épuiser complètement aux répétitions, quitte à devoir danser malade, quitte à devoir faire attention à chaque mot dit et chaque geste fait, quitte à devoir abandonner mon libre arbitre, je finirais ce que j'ai commencé.
Et puis un soir, ce garçon m'a invitée à aller boire un verre. Je lui ai ris au nez. J'ai quinze ans, abruti. Et en plus on sera bientôt des idoles, tu devrais t'habituer à ne pas boire dès maintenant. Il m'a regardé avec ce regard mêlé de surprise et de colère que les gens savaient me réserver lorsque je montrais ma vraie personnalité. Si devant les caméras j'étais toute sage et souriante, pleine d'amour pour mes éventuels fans et de compassion, cette fille calme et douce qui ne hausse jamais la voix, derrière la caméra, mon tempérament de feu ne plaisait pas beaucoup. Personne n'aurait pu me comprendre, j'avais l'impression d'être l'espèce supérieur de l'espèce humaine. Pour être honnête, je n'avais de cesse de chercher un égal qui pourrait me comprendre et avec qui je pourrais vraiment parler, sans voir dans ces yeux ce regard là. Je souffle dédaigneusement et lui passe devant pour m'en aller. Perdre mon temps n'est pas prévu sur mon agenda.

Décembre 2010, 15 ans
Et puis, il a finit par m'arracher un baiser ce con là. Dans les vestiaires, juste avant mon premier live. Il est venu et il m'a embrassé avec la passion du diable. Le genre de truc qui vous déconcentre complètement. J'ai senti mon coeur battre tellement fort dans ma poitrine que j'ai cru que j'allais mourir. Je l'ai giflé et il est sorti en souriant, cet imbécile. J'ai passé la demi-heure suivante à me tordre les mains, me plier en deux, respirer trop vite, sautiller sur place. Je ne savais pas ce qu'il m'avait fait mais c'était vraiment mauvais. Le genre d'imprévu qu'on ne peut pas se permettre. Ma performance ce soir là ne fut pas des meilleures mais étrangement, ça parut quand même plaire au public qui scanda mon nom beaucoup plus longtemps que prévu. Yu-ki. Yu-ki. Yu-ki.
Un sourire en coin, un vrai cette fois, fut esquissé sur la scène. Et puis je rentrais à l'école et les médias attendirent plus d'une semaine que je sorte pour pouvoir m'arracher quelques photos.


Décembre 2015, 20 ans
Ma vie était passé du purgatoire à l'Enfer. Sans que je me rende compte, j'avais amené une véritable malédiction sur moi-même.





Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Masuda You ✝ Save your love and buy me diamonds   Ven 14 Juil - 23:25

Re-bienvenue bb. :hrt:
Tu as avancé trop vite, j'ai même pas eu le temps de capté que tu avais posté /meurt
J'ai hâte de la voir à l'oeuvre.  :hehe:
Et j'av' qu'elle est grave belle quand même. J'lavais pas vu comme ça quand tu m'as montré la photo.  :cache:
Bon courage pour la suite, même s'il doit pas te rester grand chose à faire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Masuda You ✝ Save your love and buy me diamonds   Dim 16 Juil - 19:57

REEEEEEEEEEEE :luv2:
Elle est belle Jung Ha et puis le caractère de Yuki a l'air trop cool :sisi:
Tu as déjà bien avancé dans ta fiche, je sais plus si je dois dire bonne continuation ou alors amuse-toi bien avec ce nouveau perso :hmm: ALORS J'TE DIS LES DEUX :inlove:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Masuda You ✝ Save your love and buy me diamonds   

Revenir en haut Aller en bas
 
Masuda You ✝ Save your love and buy me diamonds
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Joli Black Love ...p..6
» 10 - 49 IC... Love me do des Légendes Celtiques (New P2 ! )
» Fail save
» PEARLY'S LOVE AND ETHOLOGIE
» I Love Mucus 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: